Disponible sur Amazon format livre et ebook
Thème : romance MxM / Noël
Nombre de pages : 381 pages
Durée : deux tomes actuellement

 

Résumé de la quatrième de couverture :

24 jours, 24 vœux et 24 chances d'être démasqué. Décembre promet d'être agité !

Tout au long de l’année, Eliott enferme ses vœux à l’intérieur d’étoiles en papier, dans l’espoir de les voir un jour se réaliser. Ils sont variés : monter tout en haut de la Tour Eiffel, avoir son BAC, manger une bonne brioche, acheter une nouvelle paire de baskets... À 16 ans, il y a tant de choses qu’il désire !

Mais quand Sora, son meilleur ami, prend sa jarre à souhaits et s’engage à en réaliser un par jour, pour se faire pardonner d’avoir encore oublié son anniversaire, Eliott n’est plus très sûr de vouloir que ses rêves deviennent réalité.

Parce que dans ses étoiles, il y a aussi de grands secrets, comme l’amour qu’il porte à Sora depuis des années...

Mon avis

Dès le résumé, on comprend très rapidement que l’histoire propose un cheminement peu commun : un calendrier de l’avent, signifiant que c’est à nous, lectrices et lecteurs, d’organiser notre rythme de lecture : un chapitre par jour ou lecture d'une traite... Je vous avoue que j’ai joué le jeu en lisant un acte par jour et, honnêtement, l’expérience a été fort agréable ! Pour le concept seulement ? Non, pour l’histoire en général, car je l’ai vraiment adorée. Pourtant, je ne suis pas le public visé, étant un peu allergique aux romans young adulte de notre génération mais, malgré tout, « Il faut parfois déplier les étoiles » a su captiver mon attention de par son résumé qui me parle beaucoup et surtout son protagoniste, Eliott. Si pour certains(es), il peut paraître illogique, agaçant, pour moi c’est tout le contraire : je me suis beaucoup attachée à ce personnage. J’ai apprécié ses moments de force, de faiblesses, d’incertitudes, de peur, tant ses pensées sont percutantes, réalistes. C’est un personnage humain et vraiment adorable. Et que dire de Sora, son meilleur ami pour qui il recèle de sentiments sincères ? Étant plus marquée par les histoires MxM que MxF depuis quelque temps, j’ai bien sûr aimé suivre leur complicité ainsi que ces périodes de doutes qui traversent l’esprit d’Eliott, et le nôtre par la même occasion : « Et si Sora découvrait le souhait le plus précieux d’Eliott ? » Telle est la question, qui devient bien sûr réponse au fil du récit. Concernant les personnages secondaires, ils restent intéressants, je pense surtout au père d’Eliott, Elisa, Hiroki qui est un cas incroyable, Sayaka et bien d’autres.

Quant à l’ambiance, vous l’aurez compris, Noël est au cœur de cette histoire et on arrive à s’y croire tant les éléments y sont présents, en passant par les chants aux décorations. Bien sûr, je n’oublie pas quelques références « pop culture », notamment avec tout ce qui est en rapport avec le Japon pour mon plus grand bonheur (Ah je veux y aller un jour !) et les animés, je pense surtout à Fruits Basket que j’adore particulièrement, mais je n’en dis pas plus ! Mais le point qui m'a le plus émerveillée, c'est vraiment ce côté surprise avec la jarre à souhait : quelle étoile Sora va déplier ? Quel rêve va-t-il réaliser "aujourd'hui" ? Je peux vous assurer que c'est vraiment prenant, surtout quand on est dans le même état qu'Eliott : apeuré, inquiet mais avant tout curieux devant les mimiques et les actions de Sora !

Enfin voilà, pour celles et ceux qui veulent découvrir une histoire légère et réconfortante, je vous recommande vivement « Il faut parfois déplier les étoiles » qui est un conte touchant, peut-être trop joyeux (mais ça c’est parce que je suis une lectrice cruelle nyahaha !), mais qui peut nous apporter beaucoup de chaleur et d’espoir quand on est quelqu'un de rêveur comme Eliott.

Et pour finir, je n'ai qu'une dernière ligne à ajouter : Merci à Erika Boyer de nous avoir partagé cette merveilleuse expérience unique en son genre !








Citation préférée  : "Au Japon, il y a une légende qui dit que si on plie mille grues, alors notre souhait peut se réaliser."